الاثنين، فبراير 22

الرسالة العاجلة الى المدير العام لصندوق الضمان الاجتماعي اين اشتراكات الوزراء ورجال البرلمان واطارات الدولة الجزائرية

الرسالة  العاجلة الى   المدير العام لصندوق  الضمان  الاجتماعي 
      اين اشتراكات    الوزراء ورجال البرلمان واطارات   الدولة  الجزائرية 
سيدي الفاضل  
لقد اطلعت على   تهديداتكم   الاعلامية ضد   التجار وفقراء التجارة الجزائرية  عبر الوسائط الاعلامية واكتشفت ان  ادارتكم تتصرف بطريقة   حيوانية مع  الشعب الجزائري   علما ان  مؤسساتكم   تجارية   وليست   الزامية   فكيف تطالبون  فقراء الجزائر عديميالدخل  السنوي بالانخراط   من اجل ضمان اجور عمالكم   وتتجاهلون   مطالبة  الوزراء ورجال البرلمان  بالانخراط  في مؤسساتكم  الخيرية   واد نقف متسائلين   هل مؤسسة  عمومية وطيفتها تهديد  المواطنيين  بالاشتراك  الالزامي وكاننا  نعيش عصور القرون  الوسطي 
سيدي الفاضل  
ان طريقة تهديدكم  الاعلامي   بالدفع الالزامي    مع فرض  ضريبة التاخر   تجعلكم  تمارسون وظيفة  البنك   التجاري   وهنا  نكتشف  اخطاء التنسير  العشوائي الاقتصادي  واد   نقف  متسائلين لمادا  تتجاهل  مؤسساتكم   اشتراكات   الوزراء المتقاعدين ورجال البرلمان   ام  ان  مؤسساتكم  الخيرية تريد  جيوب  التجار وفقراء الجزائر علاما ان  اجرة  وزير جزائري لايدفع حقوق  الكهرباء والغاز والهاتف ولاينخرط في الضمان الاجتماعي لكنه يحصله عليه  مجانا  تجعلنا  نطالبكم  بمطالبة  الوزراء بالانخراطط في صناديق الضمان  الاجتماعي  وختاما   ارحموا  فقراء الجزائر والبحثواعن  امواتلكم  الضائعة في جيوب   الشخصيات الجزائرية وشكرا 
بقلم 
نورالدين بوكعباش
مواطن ومثقف جزائري  
قسنطينة في 22فيفري 2016
قسنطينة  عاصمة   السجون  الشعبية   الجزائرية 
ملاحظة   نسخة من الرسالة   وجهت الى  المدير عبر موقع  casnos

http://www.al-fadjr.com/ar/assatir/327294.html



Alors que la délivrance des pré-affectations pour le programme 2001-2002 est prévue, aujourd’hui, à la salle des conférences de la mosquée Ibn Badis Le projet de 4000 logements AADL sera lancé incessamment Les travaux de réalisation de 4.000 logements AADL seront lancés prochainement à Oran, a annoncé, avant-hier, le wali, Abdelghani Zaâlane. Le premier responsable de l’exécutif de la wilaya a indiqué à la presse, en marge d’une tournée d’inspection ayant ciblé plusieurs chantiers de projets de développement local, que le début de réalisation de 4.000 logements de location-vente (AADL) est programmé avant le 10 mars prochain, ce programme viendra s’ajouter aux 4.000 nouveaux logements AADL qui seront réalisés dans le pôle urbain de Misserghine, indique-t-on. 
Ce quota s’ajoutera également aux 9000 autres logements relevant de la même formule, dont a déjà bénéficié Oran au titre du programme quinquennal en cours, soit un total de 13.000 logements. S’agissant toujours du même programme, il est à noter qu’il a été procédé à la réalisation de 5000 logements à Ain El Beida (commune d’Es-Sénia) répartis sur deux sites qui enregistrent un taux d’avancement appréciable surtout avec l’achèvement de la majorité des gros œuvres.
Notons que le nombre de souscripteurs au programme AADL a atteint un total de 35.000 inscrits. Le wali a affirmé lors de sa visite que tous les dossiers avalisés par l’AADL seront pris en charge. Il a également signalé l’inscription de projets de plusieurs structures au niveau des sites AADL, dont des établissements scolaires des trois paliers et autres sanitaires et sécuritaires. Pour rappel, l’opération de remise de pré-affectations aux souscripteurs au programme location-vente 2001-2002 aura lieu, aujourd’hui, dans la salle des conférences de la mosquée Abdelhamid Ibn Badis. Par ailleurs, les souscripteurs pourront prendre connaissance des dates de réception à travers le site électronique de l’Agence après introduction du matricule du souscripteur et de son mot de passe. 
L’Agence s’attellera par la suite, à établir des convocations à l’adresse de ces derniers en respectant l’ordre chronologique, a-t-on indiqué. Les décisions de pré-affectation qui renferment des informations sur le site, l’appartement, le numéro du bâtiment, l’étage et le nombre de pièces sont considérées comme un premier document attestant l’attribution d’un logement au souscripteur. Au même temps, la remise des ordres de versement pour la troisième tranche estimée à 5%, soit 105 000 DA pour un F3 et 135 000 DA pour un F4 est également prévue.
S. Messaoudi  


Après la démolition de la gare routière des CastorsLes voyageurs désorientésHier après-midi, au niveau de l’ex-gare routière des Castors dont la démolition a eu lieu samedi matin, plusieurs usagers des transports en commun à destination de Sig, Gdyel, Arzew et Tlélat entre autres, étaient à la recherche des nouvelles agences réservées au stationnement des bus qu’ils devaient prendre pour se rendre à ces localités.
D’autres usagers non avertis étaient, en revanche, à la recherche de taxi pour se rendre à Blida et à Alger. Cette situation a fait dire à plusieurs usagers que nous avons rencontrés au niveau de la gare routière d’El Morchid, où les transporteurs assurant la desserte des lignes des Gdyel et Arzew se sont installés depuis samedi soir, qu’il s’agit purement et simplement d’un manque de considération pour les citoyens. « Les responsables qui ont pris la décision de délocaliser la gare routière des Castors, sans informer au préalable les citoyens, par affichage ou par voie de presse, pendant au moins une semaine à l’avance, est un manque flagrant de respect à notre égard», affirment des usagers frustrés qui nous ont raconté s’être rendus à la cité des Castors, puis au parc des loisirs (Manège) d’El Hamri avant d’être orientés vers El Morchid.
Quant aux transporteurs, ils nous ont confié n’avoir reçu aucune mise en demeure pour quitter la gare routière des Castors, ni aucune décision d’affectation d’une autre gare routière. «De bon matin, nous avons été attaqués avec des pierres par des voyous et peu après cette agression les engins de la commune sont entrés en action pour démolir la gare routière après que des responsables nous ont ordonné de quitter les lieux», expliquent des transporteurs, avant d’ajouter: «On nous a simplement dit verbalement qu’il faut aller stationner au parc situé à côté du manège, chose qui ne nous arrange pas du tout du fait que ce n’est pas un endroit sécurisé. En plus de cela, nous sommes obligés de subir le problème des bouchons dans cet itinéraire, alors nous avons préféré nous installer ici à la gare routière d’El Morchid, car non seulement elle se trouve sur l’itinéraire que nous empruntons chaque jour, mais elle est en dehors des zones d’encombrement, et cela nous arrange. La seule chose qui reste est de faire dévier l’itinéraire des bus desservant les lignes urbaines tels que 11, 51 et 4g vers cette aire de stationnement, et ce, expliquent-ils, afin d’éviter aux usagers le risque des accidents de la circulation au niveau du rond-point El Morchid». Pour rappel, la gare routière d’El Morchid a été inaugurée le 1er novembre 2012, mais n’a jamais été exploitée.
A.Bekhaitia
Cité des 300 Logements (Bir El Djir) 
Un espace vert transformé en dépôt de matériaux de construction Les habitants de la cité des 300 logements sociaux de Bir El Djir se demandent quelle est l’utilité de plusieurs tonnes de terre mélangées à du gravier de granulométrie 25/40 que des camions ont déchargés dans un espace vert depuis au moins deux mois, leur causant ainsi des désagréments. En effet, les habitants de cet ensemble immobilier qui ont sollicité les colonnes de notre journal pour faire part de leur inquiétude, se demandent si cet espace vert est devenu une aire de stockage, ou bien, s’il s’agit d’un stock de terre destiné à des travaux de terrassement d’une route. « Si c’est effectivement le cas, pourquoi ne pas lancer ces travaux pour épargner aux habitants certains désagréments, comme la poussière et le jet de pierres des enfants », affirment nos interlocuteurs. «Notre cité est devenue une décharge sauvage, elle croule déjà sous les ordures à cause du comportement incivique de certains habitants, ainsi que sous les tonnes de gravats résultant des chantiers qui se trouvent aux alentours. S’ajoutent à cette hideuse situation, ces tonnes de terre mélangées à du gros gravier que des camions ont déchargées ici, ce qui ne va pas sans nous causer des problèmes, ainsi qu’aux automobilistes du fait que des enfants s’amusent à lancer des pierres se trouvant dans ces tas de terre contre nos fenêtres et contre les véhicules de passage», expliquent ces riverains.
A.Bekhaitia
Au cours de sa visite d’inspection à Sidi Bel Abbès Mebarki donne son accord pour la création
d’un centre d’excellence d’électronique 
Un centre d’excellence de l’électronique sera implanté dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, annoncera le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, en marge de sa visite d’inspection et de travail qu’il a effectuée dimanche et indiquera que le développement du centre d’excellence de l’électronique se fera en partenariat avec l’ENIE, une entreprise leader de l’industrie électronique, et aussi l’université Djilali Liabès qui aura pour mission de dispenser plusieurs spécialités en relation avec l’industrie électronique. Le ministre propose au Président directeur général de l’ENIE d’étudier le projet avec son département pour sa concrétisation prochaine, dans le but de faire adhérer ce secteur économique dans les différentes étapes du processus de formation professionnelle, avait-il expliqué, surtout que la wilaya a été dotée d’un institut national spécialisé dans le domaine de l’électronique. La création de centres d’excellence dans chaque branche est la feuille de route de son département, ce qui s’est concrétisé par la création d’un centre d’électrotechnique à Bouira, un centre d’excellence dans la téléphonie à Bousmail en partenariat avec le secteur d’Algérie Télécom.
Une convention
de partenariat avec l’entreprise ENIE
Le ministre avait également signé une convention avec l’entreprise ENIE pour l’immersion des enseignants du secteur de la formation professionnelle dans le domaine des technologies électroniques et de l’énergie renouvelable. M. Mebarki a rassuré le Président directeur général de l’ENIE que son secteur ne ménagera aucun effort pour renforcer ce type de partenariat, notamment l’octroi des moyens financiers, surtout que l’entreprise prend en charge l’apprentissage de 70 stagiaires dans différents domaines, et aussi les enseignants de son secteur. Au cours de son court séjour dans la wilaya, le ministre a inauguré le nouvel institut national spécialisé dans l’électronique à Sidi Lahcen, baptisé au nom du chahid Amine Zoubir qui assurera des formations TS en électronique. D’une capacité de 800 places pédagogiques, il est doté de 23 salles de cours, deux laboratoires, 5 ateliers équipés, un amphithéâtre, un internat de 120 lits, ce qui permettra de former des jeunes techniciens supérieurs aux métiers dans deux spécialités en rapport avec l’électronique, dans la formation résidentielle et 5 spécialités dans l’apprentissage et les faire bénéficier des meilleures compétences théoriques et pratiques dans cet établissement. Cet institut sera doté des équipements nécessaires le mois de mai, pour son bon fonctionnement, accordera le ministre qui avait insisté sur le choix des spécialités selon les spécificités de la wilaya de Sidi Bel Abbès et son environnement économique et avait sollicité l’implication de la société civile et les élus pour sensibiliser les jeunes à intégrer les centres et instituts de la formation professionnelle, et instruit les responsables du secteur à étudier les défaillances pour remédier au problème de l’abstention des jeunes sur la formation professionnelle, «Car les statistiques révèlent que sur 100 citoyens bélabbésiens, un seul opte pour la formation professionnelle, fera-t-il remarquer. M. Mebarki a mis l’accent à cet égard, sur la nécessité de corriger certaines imperfections enregistrées par offrir au jeune un métier de son choix et qui lui offre l’opportunité d’intégrer la vie professionnelle qui est compatible avec les besoins du marché local du travail et de l’emploi. Il précisera que la politique actuelle du gouvernement en matière de formation s’oriente vers les ressources humaines suivant les besoins des entreprises économiques en main-d’œuvre qualifiée et impute ce rôle au secteur de la formation professionnelle pour l’amélioration des ressources humaines, car l’Algérie a trop de cadres dans tous les domaines mais a besoin de la main-d’œuvre qualifiée entre autres les techniciens et techniciens supérieurs, indiquera-t-il. Il poursuivra pour dire que la formation de formateurs en ingéniorat pédagogique est très importante dans le développement économique du pays et demeure son point fort mais a besoin d’être amélioré. Pour ce faire, il propose d’étoffer le réseau qui offre la formation aux encadreurs de 12 wilayas de la région Ouest tout en insistant sur la formation par alternance, afin de ne pas interrompre la formation des stagiaires. Le représentant du gouvernement avait également visité la Société nationale du transport ferroviaire, où sont placés 13 apprentis de la formation professionnelle, et où seront affectés des techniciens supérieurs stagiaires pour se former sur place. Après s’être enquis de l’état d’avancement du projet de l’INFSP qui a enregistré un taux d’avancement de 92%, et cumule un retard de plusieurs mois, le représentant du gouvernement a donné instruction de le livrer le mois de juin, pour son ouverture le mois de septembre et permettre aux jeunes une formation dans la spécialité qu’ils désirent.
M. Mebarki a également présidé la cérémonie de remise des attestations de pré-affectations aux souscripteurs au projet des 800 logements AADL du programme 2001/2002. Cela en attendant la réalisation de 3900 autres logements en location vente attribués à la wilaya et 1100 autres qui lui ont été inscrits, précisera le directeur régional de l’AADL.
Fatima A.
TissemsiltAttribution de 34 logements FNPOS à Khemisti Pas moins de 34 logements, inscrits dans le cadre du pro
gramme du Fonds national de péréquation des £œuvres so
ciales (FNPOS), ont été attribués aux travailleurs dimanche à Khemisti a-t-on constaté.
La cérémonie de distribution s’est déroulée en présence des autorités de la wilaya, de cadres syndicaux et du directeur régional du FNPOS de Chlef, à l’occasion de la célébration du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Des clés et des affectations ont été remis aux bénéficiaires de ces logements répartis sur Khemisti (20 logements) et Bordj Emir Abdelkader (14). Selon la cellule de communication des services de la wilaya, quelque 110 logements au titre du FNPOS, en cours de réalisation dans les communes de Layoune, Theniet El Had, Lardjem et Bordj Bounaama, seront livrés au courant de l’année 2016. La commune de Ammari vient de bénéficier d’un quota de 20 logements
au titre de ce fonds, signale-t-on. La wilaya de Tissemsilt a bénéficié de 396 logements au titre du FNPOS dont 300 ont été répartis sur les communes de Tissemsilt, Bordj Emir Abdelkader et Khemisti, a souligné le directeur régional du FNPOS, Belkacem Adjrad. 
 

    
 
 
    

هناك تعليق واحد:

غير معرف يقول...

فوضى عارمة في بلديات العاصمة بسبب بطاقة التعريف البيومترية
عرفت مختلف بلديات العاصمة إقبالا كبيرا للمواطنين إثر إقرار وزارة الداخلية بطاقة التعريف البيومترية، والتي أعطت أولوية إنجازها لمترشحي شهادة الباكالوريا. غير أن هذا الإجراء الأخير جعل بلديات العاصمة تدخل في فوضى عارمة وتعيش حالة من الفوضى نظرا للضغط الكبير الذي تعيشه، في ظل الإقبال الكبير لتلاميذ الأقسام النهائية والمقدر بالآلاف لاستخراج بطاقة التعريف البيومترية.
http://www.ennaharonline.com/ar/algeria_news/267310-%D9%81%D9%88%D8%B6%D9%89-%D8%B9%D8%A7%D8%B1%D9%85%D8%A9-%D9%81%D9%8A-%D8%A8%D9%84%D8%AF%D9%8A%D8%A7%D8%AA-%D8%A7%D9%84%D8%B9%D8%A7%D8%B5%D9%85%D8%A9-%D8%A8%D8%B3%D8%A8%D8%A8-%D8%A8%D8%B7%D8%A7%D9%82%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D8%AA%D8%B9%D8%B1%D9%8A%D9%81-%D8%A7%D9%84%D8%A8%D9%8A%D9%88%D9%85%D8%AA%D8%B1%D9%8A%D8%A9.html